Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
CONSEILS MEDICAUX

CONSEILS MEDICAUX


groupesToute l'association

 

CONSEILS MEDICAUX

 

Bien dormir pour bien récupérer

Lorsque l'on pratique une activité sportive à un haut niveau, il est primordial d'avoir une récupération de bonne qualité.

Pour un enfant, un minimum de 10 h de sommeil par nuit est préconisé. Pour un jeune de 14-15 ans, la récupération peut se limiter à 8 ou 9 h.

En pratique ce conseil est malheureusement peu suivi.

 

Boire beaucoup

L'hydratation est le pétrole de l'organisme. Elle a, entre autre, pour but de vidanger le corps de toutes les toxines et d'éviter les courbatures musculaires et les douleurs articulaires.

Pour une bonne hydratation, la seule chose à faire est de boire régulièrement de l'eau. La fréquence doit primer sur la quantité. Des urines transparentes sont le signe d'une bonne hydratation. Avoir soif, c'est déjà trop tard.

 

Avoir une bonne alimentation

Une bonne alimentation permettra, de la même manière que le sommeil, d'éviter les contre-performances.

 

Faire attention à sa peau

Sous la douche également, un gymnaste doit bien enlever toute la magnésie qu'il a sur les pieds et les mains. En effet, en cas de plaies, même minimes, la présence de magnésie augmente les risques de surinfection et de crevasses.

En cas de plaie et/ou de crevasses, il est très important de désinfecter les zones concernées et de mettre une crème adaptée.

 

Pratiquer son automassage

Le but est de drainer les toxines musculaires produites pendant l'effort Sous la douche, après une séance gymnique, il est recommandé de faire son automassage musculaire en allant toujours des extrémités du membre vers sa racine, en allant vers le cœur.

 

Sécurité maximale au niveau des zones de croissance

La grande majorité des gymnastes est en pleine croissance staturale. Il est très important d'optimiser la sécurité au niveau des réceptions. Pour cela, il est bon de commencer par porter des chaussons de gymnastique. Ceux-ci diminueront les contraintes d'ondes de choc et ainsi les traumatismes au niveau des zones de croissance des membres inférieurs.

Pour un enfant qui porte des semelles orthopédiques, il est impératif de les mettre également dans les chaussons de gymnastique, notamment pour le sol et la table de saut.

 

Protection des mains

Les mains et les poignets sont souvent malmenés durant les mouvements gymniques. Pour éviter les problèmes de croissance aux poignets ou en diminuer l'importance, il est important de les protéger. Pour cela, les protèges poignets sont par exemple nécessaires car ils participent à diminuer l'amplitude articulaire des poignets.

 

La gymnastique mais pas seulement

La gymnastique est une activité dite « en résistance. » Les efforts sont brefs mais intenses. Durant la période de l'adolescence il est préconisé, dans les périodes de préparation physique générale, de s'adonner également à des sports d'endurance comme le vélo, la natation ou la course à pied.

 

Attention aux carences

Certains gymnastes s'entraînent beaucoup, plus de 10 h par semaine pour une partie d'entre eux. Pour ceux-là, c'est bien souvent école, gymnase puis retour à la maison. Ces jeunes gens voient très peu le soleil qui a la vertu d'aider à la fixation du calcium. Attention donc aux carences en vitamine D.

De la même manière, les gymnastes sont souvent sujets à des déficits en Fer (hyposidérémie).

Pour éviter cela, il est recommandé dans le cadre du suivi médical, d'en parler avec son médecin pour envisager, peut-être, une compensation de ces carences.

 

Éviter les bijoux

Pour éviter les blessures, il est important de porter un minimum de bijoux et d'éviter en particulier les boucles d'oreilles et les bracelets de trop gros calibre, mais pas seulement...

Si l'on ne veut vraiment pas se séparer de son bijou favori, il faut, à défaut, au moins respecter le principe de la symétrie. Si l'on a deux boucles d'oreilles à droite, on en mettra deux du même poids à gauche. Idem pour les bracelets. Un manque de symétrie peut avoir un retentissement sur la posture. En effet, les informations cutanées données au cerveau peuvent perturber le contrôle postural avec un risque d'accident et de blessure.

 

Pas de chewing-gum

Son utilisation pendant la gymnastique pourrait entraîner un trouble ventilatoire grave.

De plus, l'articulation temporo-mandibulaire (mobilité de la mâchoire) participe à l'équilibre postural. Elle est en action notamment lorsque l'on mâchonne un chewing-gum. Durant l'exercice, le chewing-gum peut donc entraîner un déséquilibre et une blessure.

De plus, le chewing-gum fait partie du grignotage et constitue un manque de respect pour les gens qui vous entourent ou vous jugent !

 

Et évidemment...

Pas de tabac et pas de cannabis.

Le cannabis fait d'ailleurs partie des substances inscrites sur la liste des produits dopants.

 

Nadège Folliot, conseils du Dr Marc Rozenblat

 

 


 

Partenaires

Aucun partenaire à afficher.

PHOTOS

Competitions 2017Competitions 2017Competitions 2017Competitions 2017

PROCHAIN ÉVÈNEMENT

Aucun évènement à afficher.