Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
L'ECHAUFFEMENT

L'ECHAUFFEMENT


groupesToute l'association

 

L’ECHAUFFEMENT


Souvent négligé ou bâclé, parfois synonyme de corvée, l'échauffement est pourtant d'une importance capitale. Il permet de préparer le corps et l'esprit à l'entraînement, d'éviter les blessures et de travailler sur ses lacunes.

Chaque discipline a ses particularités, chaque entraîneur ses méthodes. Les conseils qui suivent sont donnés à titre d'exemples et ne font pas office de généralités.

Un bon échauffement n'est pas uniquement destiné à réchauffer le corps, il doit obligatoirement avoir un but cohérent avec l'entraînement qui suit ou avec des carences persistantes. Il est important de bien différencier l'échauffement qui précède l'entraînement de l'échauffement qui précède la compétition.

 

UN ECHAUFFEMENT EN DEUX TEMPS

Le travail cardio-vasculaire et articulaire : Un bon échauffement commence par un travail cardio-vasculaire d'au moins quinze minutes qui va permettre d'élever la température du corps, d'augmenter la fréquence ventilatoire, d'augmenter la fréquence cardiaque et de rendre les muscles plus fluides.

Viennent ensuite les travaux articulaires et musculaires avec des gestes généraux qui ne sont pas obligatoirement spécifiques à la gymnastique : Rotation des poignets en sautillant d'un pied sur l'autre, rotation du tronc, rotation du cou, rotation des épaules, etc...

Les rotations vont échauffer les muscles. Pour les articulations, il faudra les mettre sous pression en y allant progressivement. Le but est d'étirer tout le corps. Il faudra toujours bien insister sur les poignets, le cou et les chevilles.

Sur la fin de cette partie cardio-vasculaire et articulaire, le gymnaste terminera sur les exercices du type : Battements jambes fléchies, battements jambes tendues, ATR, etc...

Le travail spécifique à l'objectif : La deuxième partie de l'échauffement sera consacrée à l'objectif, c'est-à-dire ce à quoi sera dédié l'entraînement, la compétition qui suit, un agrès précis, une carence quelconque.

L'échauffement compétitif : Durant les compétitions, les gymnastes n'ont pas la liberté de s'échauffer à leur guise. L'échauffement est plus court, interrompu par plusieurs minutes d'attente dans un couloir avant l'arrivée sur le plateau de compétition et la pression est accrue. Les séances d'échauffement qui précédent la compétition vont donc recréer ces conditions particulières.

Les étirements : Indispensables après l'échauffement, les étirements permettront une meilleure récupération et éviteront les problèmes de courbatures : Grands écarts, souplesses, etc...

La FFGym

 

 

Partenaires

Aucun partenaire à afficher.

PHOTOS

Competitions 2017Competitions 2017Competitions 2017Competitions 2017

PROCHAIN ÉVÈNEMENT

Aucun évènement à afficher.